Bourane-Energia

Nouvelles sur le site et le projet Bourane-Energia

Menu principal:


Musées


Voyages

Recherche


Abonnements

Suivez moi par RSSSuivez moi par RSS
Suivez moi sur TwitterSuivez moi sur Twitter
FacebookFacebook

Catégories

Commentaires récents

30 ans mais pas un de plus

STS 1

Je ne peux pas passer à coté de l’anniversaire du premier vol de la navette spatiale américaine, celle qui a déclenchée le lancement du programme Energia-Bourane en 1976. Mais ironie du calendrier des retards elle s’est envolée pour la première fois le jour de la cosmonautique, le 12 Avril 1981.

Le programme STS ne durera pas plus de 30 ans c’est décidé, il a déjà bénéficié d’une rallonge pour accomplir les 2 derniers vols, mais il n’y en aura pas d’autres. Ce programme est une demie réussite ou un demi échec suivant de quel coté on se place.

Une demi réussite car il a permit aux Etats-Unis de bénéficier d’un accès autonome à l’espace avec un puissant lanceur lanceur multi-fonctions, des fois lanceur de satellites, des fois station orbitale, des fois camion remorque de l’espace. Jamais un vaisseau n’avait pu envoyer autant d’astronautes d’un coup et de nationalités différentes, sa modularité en on fait un puissant outil dans la construction de la station internationale et pour l’accomplissement de missions de différentes natures.

Mais c’est aussi un demi échec car il n’a pas tenu ses promesses, c’est-à-dire permettre un accès à l’espace à bas coup et sûr. Les lancements étaient souvent décalés ou retardés à cause d’une panne ou d’une anomalie, les frais de re-conditionnements des boosters ou des orbiters n’ont pas arrêter d’augmenter au fur et à mesure des années et malheureusement 2 accidents graves on entachés son palmarès (la destruction de challenger au décollage en 1986 et la destruction de Columbia à son retour de l’espace en 2003).

A présent la NASA va devoir compter sur les fusées Soyouz de son ancien rival pour envoyer des astronautes à bord de l’ISS et ce jusqu’à ce qu’ils bénéficient d’un nouveau lanceur et d’un nouveau vaisseau, 2015 au plus tôt ?

Bien sur il ne faut pas oublier que ce programme à duré beaucoup plus longtemps et accomplit beaucoup plus de choses que son homologue Soviétique Energia-Bourane qui a duré 16 ans (1976-1992/93) avec malheureusement un seul vol (inaugural), mais ceci est une autre histoire.

Articles qui pourraient vous intéresser:

Laissez un commentaire